Les différents types d’indicateurs pour la bourse

Il existe différents types d’indicateurs en bourse pour appuyer le trader dans l’analyse des graphes. Ils viennent donc  en complément de la ligne de prix qui est la base de toute analyse. indicateur bourse

L’avantage d’un indicateur est qu’il vous focalise sur un paramètre de la tendance des prix.

indicateur bourse Bollinger
Les bandes de Bollinger sont le reflet à l’instant t d’une courbe de Gauss. Probabilité d’être dans le jaune (68%), orange (27%) et rouge (5%).

 

Exemples d’indicateurs utilisés

Par exemple les bandes de Bollinger (voir ci-dessus) sont un indicateur de volatilité et de probabilité: Il y a 95% de chances que les prix restent dans la zones définies par les bandes de Bollinger. Je vous indiquerai dans un article futur l’ensemble des signaux qu’elles indiquent.

Le RSI quand à lui indique la puissance du mouvement (est-ce qu’il s’intensifie, est-ce qu’il s’essoufle?) et s’il l’on est en situation de surachat ou de survente.

indicateur bourse RSI
Le RSI entre dans la zone de survente (sous les 30), le retour dans la zone neutre indique un inversement de tendance

Maîtriser un indicateur demande du temps, il faut se familiariser avec lui et apprendre à interpréter les signaux qu’il nous donne. L’inconvénient d’un indicateur est aussi qu’il nous éloigne, qu’il nous décentre de la courbe des prix.

Les différentes façon d’analyser un prix

Vous l’aurez bien compris, un indicateur est avant tout une fonction mathématique qui cherche à mettre en valeur un ou plusieurs aspects du prix.

  • Certains indicateurs alertent au sujet d’une tendance qui est en train de naître.
  • D’autre prédisent l’évolution future des prix.
  • Le dernier groupe confirment un diagnostic.

En recoupant ces 3 objectifs d’analyses, vous obtiendrez 2 grandes familles: Les indicateurs de prédiction (RSI, MACD, Fibonacci…) et les indicateurs de confirmation (bandes de Bollinger, moyennes mobiles…)

Vous devez donc en tant que trader, sélectionner vos indicateurs et les articuler ensembles judicieusement. Vous devez connaitre 4 concepts pour évaluer les prix.

 

La Tendance indicateur bourse

Si vous cherchez un indicateur pour vous aider à définir la tendance (c’est la direction du prix: haussière, baissière, range). Je peux vous citer parmi les plus utilisés les Moyennes Mobiles ou la MACD.

 

Le Momentum  indicateur bourse

Le momentum est l’accélération des prix (est-ce qu’il monte vite ou est-ce qu’il monte lentement?). Personnellement, je trouve que les stochastiques ou le RSI sont de très bons indicateurs, mais il y en a d’autres.

 

La Volatilité

La volatilité est liée au risque. Je pourrai la définir comme le niveau d’incertitude.  Puisque vous tradez, vous savez certainement que le risque est rémunérateur. Bien entendu, je parle d’un risque mesuré et contrôlé. Les périodes de fortes volatilité sont très prisées car potentiellement plus profitables lorsqu’elle sont bien exploitées. Vous utiliserez les Bandes de Bollinger, l’ATR (Average True Range) ou la Déviation Standard pour les exprimer.

 

La Liquidité  indicateur bourse

La liquidité est l’autre mot pour le volume des transactions d’un produit en un instant précis. “Est-ce qu’il y a beaucoup de personnes en train de trader ce produit ou est-ce que personne ne s’y intéresse?”. Vous le savez déjà, une tendance est beaucoup plus puissance lorsqu’elle repose sur de forts volumes de transactions. Personnellement, je préfère un bon histogramme des Volumes (pourquoi faire compliqué), mais il existe aussi l’oscillateur Chaikin, ou les volumes balancés.

 

En conclusion

Un indicateur met en relief un aspect de la courbe des prix mais il déconcentre le trader de ces derniers. C’est pour cette raison que je déconseille d’avoir plus de 5 indicateurs (à moins d’avoir une technique spécifique). Si vous décidez d’utiliser des indicateurs, ce qui est mon cas, vous devez les sélectionner avec sens et bien connaitre leur signification. Par exemple, un bon cocktail est les bandes de Bollinger (confirmation de la volatilité), les moyennes mobiles (confirmation de la tendance) et le RSI (prévision du momentum).

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut